Rives

rives.png
(Cliquez pour agrandir)

Définitions tirées de la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques (MDDELCC) (http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/EAU/rives/richesse/index.htm) :

Littoral : partie des lacs et des cours d’eau définie à partir de la ligne des hautes eaux vers le centre du plan d’eau.

Rive ou bande riveraine : bande de terrain recouverte d’une variété indigène de plantes herbacées, d’arbustes et d’arbres qui assure la transition entre le milieu terrestre et le milieu aquatique. Selon la pente du terrain, la rive mesure au minimum 10 à 15 m à partir de la ligne des hautes eaux.

Ligne des hautes eaux : ligne délimitant le littoral et la rive des lacs et des cours d’eau, située à l’endroit où l’on passe d’une prédominance de plantes aquatiques à une prédominance de plantes terrestres.


Fonctions écologiques des rives (bandes riveraines)

Les rives ont différentes fonctions écologiques : 

  • Assure le rôle de filtre par la végétation riveraine relativement aux engrais, aux pesticides et aux sédiments contenus dans les eaux de ruissellement : les racines de la végétation riveraine filtrent l’eau en retenant certaines substances polluantes, matières organiques et organismes pathogènes transportés par les eaux de ruissellement. Cette barrière naturelle favorise également le dépôt de sédiment avant qu’ils n’atteignent le cours d’eau.
 
  • Améliore la qualité du cours d’eau en réduisant la prolifération des algues et des plantes aquatiques nuisibles : la présence de végétation permet d’éviter que l’eau de pluie ruisselle et entraîne avec elle de grande quantité de contaminants tels que l’azote et le phosphore, vers le cours d’eau. Une accumulation de ces éléments nutritifs dans le plan d’eau favorise la prolifération d’algues et plantes aquatiques, ce qui nuit à la qualité de l’eau et aux espèces qui y vivent.
 
  • Stabilise le sol afin de réduire l’érosion, les glissements de terrain et diminuer l’ensablement des frayères : la végétation riveraine, par son système racinaire, renforce la capacité des rives à contrer l’érosion mécanique qu’engendrent les courants d’eau, le vent, certains microorganismes et l’activité humaine. En effet, le système racinaire des végétaux retient les particules de sols et les empêchent d’être entrainés par les courants d’eau, ce qui stabilise les rives.
 
  • Agit comme un brise-vent naturel afin de réduire l’érosion éolienne et protéger ainsi les habitations avoisinantes et leurs aménagements : la végétation des bandes riveraines agit comme brise-vent en limitant l’érosion éolienne des rives et les dommages causés par le vent aux infrastructures et aux zones cultivées. Cette végétation permet de créer un microclimat favorable à la survie de la faune et de la flore riveraine.
 
  • Offre des habitats, de la nourriture et des abris à la faune : les bandes riveraines représentent un habitat idéal pour une grande variété d’espèces végétales et animales, dont certaines menacées d’extinction. Pour la faune, les bandes riveraines sont une source de nourriture, un refuge lors de la période de reproduction et un corridor de déplacement.
 
  • Assure la régulation du cycle hydrologique : la végétation des rives régularise les débits d’eau en ralentissant la vitesse d’écoulement. Cela permet de freiner l’érosion et la sédimentation qui peuvent ultimement mener à un envasement des cours d’eau. En absorbant et en emmagasinant les surplus d’eau des rivières et précipitations, les bandes riveraines réduisent les risques d’inondation et de sècheresse.
 
  • Crée un écran solaire pour limiter le réchauffement de l’eau et la formation d’îlots de chaleur : la végétation des bandes riveraines crée des zones d’ombre au-dessus des cours d’eau en empêchant leur réchauffement excessif. Cela crée un microclimat, toute variation pourrait menacer la survie des espèces végétales et animales qui y sont adaptées.
 
  • Préserve la qualité esthétique du paysage : en plus de constituer une zone de transition physique et visuelle entre le milieu aquatique et terrestre, la biodiversité riveraine est un élément structurel essentiel du paysage. Cette beauté naturelle des paysages contribue, entre autres, à augmenter la valeur des propriétés à proximité.


Protéger les rives

Protection et préservation des rives (bandes riveraines)

Important
 : Les interventions dans les rives (bandes riveraines) situées sur le territoire de Brossard sont encadrées de manière stricte par la règlementation municipale et provinciale.
 
En vertu du règlement de zonage en vigueur, tous travaux susceptibles de détruire ou de modifier la couverture végétale des rives, ou de porter le sol à nu, ou d’en affecter la stabilité sont interdits et peuvent être sous condition d’une autorisation du ministère du Développement durable de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), et ce, en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement.
 
  • Laissez la bande longeant le cours d‘eau à l’état naturel, en cessant de la tondre.
  • Évitez d’utiliser des engrais et des fertilisants chimiques près de celle-ci. 
  • Végétalisez (planter des végétaux) : 
    • Consultez le Répertoire des végétaux recommandés pour la végétalisation des bandes riveraines du Québec afin de planter des espèces recommandées. 
    • Optez pour une végétation native du Québec, diversifiée en âges et en espèces, constituée d’herbacées, d’arbustes et d’arbres. 
    • Renseignez-vous auprès d’arboriculteurs ou d’horticulteurs sur les procédures de plantation et d’entretien spécifiques à votre végétation. 
    • Évitez de planter des espèces exotiques envahissantes, car  celles-ci peuvent se disperser et nuire au milieu naturel. 
  • Privilégiez les surfaces perméables (végétation, gravier, etc.) et détournez les eaux de ruissellement vers une zone de végétation située à bonne distance du plan d’eau. 
  • Limitez la largeur de l’accès au cours d’eau afin de minimiser la superficie dénudée.

Pour obtenir plus de renseignements ou si vous souhaitez planifier la revégétalisation de votre rive, veuillez communiquer avec Services Brossard au 450 923-6311 ou par courriel à services@brossard.ca


Ressources supplémentaires

  • Information RIVES de la Ville de Brossard dans la section Documents utiles (section de droite)
 
  • Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables. Ministère du Développement durable et de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC)
http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/rives/