Description de l'agrile du frêne

 Larve de l’agrile (David Cappaert, Michigan State university)

Origine et description de l'agrile du frêne

L’agrile du frêne est un coléoptère de petite taille, mesurant entre 8,5 et 13,5 mm de long pour 3 mm de large. Il est de couleur vert-bleu métallique avec des reflets irisés. Cet insecte, originaire d’Asie, est arrivé en Amérique du Nord via le transport de bois ou de palettes infestées.

L'adulte se nourrit de feuilles de frênes et pond ses œufs sous l'écorce de ces derniers. Les larves blanches segmentées se nourrissent du cambium, sous l’écorce, et forment des galeries qui empêchent la circulation des éléments nutritifs, causant la mort de l'arbre. Une fois mature, la larve se métamorphose en agrile adulte qui reprend le cycle de ponte.

L’insecte adulte peut être aperçu du mois de juin à août, période durant laquelle il émerge et se reproduit.
 

Impact de l'agrile

L’agrile se nourrit exclusivement du frêne (genre Fraxinus) et de ses essences. En général, un arbre infesté meurt après deux ou trois ans, car les larves et leur descendance s'en nourrissent d’année en année. Il importe de mentionner que l’insecte peut être présent dans l’arbre pendant plusieurs années avant que les premiers signes visibles d’infestation apparaissent.

Depuis 2002, il a causé la mort de plus de 20 millions de frênes en Amérique du Nord. Cet arbre détient une place importante dans les milieux naturels et dans les villes du Québec. Solide et souple, son bois est utilisé pour fabriquer de nombreux objets résistants, dont des meubles et les planchers, ce qui lui confère une valeur économique significative. La présence de ce coléoptère représente donc une réelle menace pour l’environnement et l’économie si aucune mesure n’est prise pour freiner sa propagation.
 

Comment se propage-t-il ?

L’agrile du frêne se propage de deux façons :
  • La première est naturelle et peu inquiétante, car l’agrile se déplace uniquement lorsqu’il manque de nourriture. Il fait habituellement des vols de 10-12 mètres en moyenne. Toutefois, il semblerait qu’il puisse voler pendant une dizaine de kilomètres pour trouver une source de nourriture. 
  • La seconde est due à l’activité humaine,  notamment par le transport de produits du bois et résidus de coupe d’arbres infestés par l’insecte. Ceci est la raison principale qui explique la dissémination rapide de l’agrile.